TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 08/07/2020 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EUROPE 
EUROPE / Allemagne : Maintenant il faut imposer lourdement les millionnaires
Date of publication at Tlaxcala: 13/09/2012
Original: Jetzt Millionäre kräftig besteuern

Allemagne : Maintenant il faut imposer lourdement les millionnaires

Michael Schlecht

Translated by 

 

Après la décision de la Cour fédérale constitutionnelle allemande relative au MES et au Pacte budgétaire il se fait plus urgent encore d’imposer lourdement les millionnaires et milliardaires. Sinon il faut s’attendre à d’énormes coupes dans les budgets sociaux, et cela pour des années.

Mais procédons par ordre. On a débattu au premier chef de du MES (Mécanisme européen de stabilité), le « parachute de l’euro ». Les juges de Karlsruhe considèrent que le MES n’est conforme à la Constitution allemande que si le droit international plafonne la participation de l’Allemagne à 190 milliards d’euros. En outre le Bundestag et le Bundesrat doivent être amplement informés.

C’est un gain incontestable pour la démocratie et en ce sens l’intervention de DIE LINKE à Karlsruhe a été utile. Mais le succès est bien limité. Car le MES subordonnera le versement de ses aides à des conditions sociales très strictes, qui à l’exemple de la Grèce entraîneront une détérioration brutale au plan social et tireront le pays encore plus vers le précipice. En outre il s’agit essentiellement de sauver des banques, sans s’attaquer aux véritables causes de la crise de l’euro.

La Cour constitutionnelle a laissé passer sans conditions le Pacte budgétaire. Qu’il faille désormais une majorité des deux tiers pour modifier la nouvelle réglementation n’a pas gêné les juges du tribunal de Karlsruhe.


ESM=MES en allemand. Le "plan de sauvetage de l'euro" se dit en allemand "parapluie de sauvetage", d'où le parapluie du juge
Marian Kamensky

Désormais, les États ne peuvent plus s’endetter au-delà de 0,5% de leur PIB. Cela ne concerne pas seulement le budget fédéral, mais fondamentalement les budgets des länder et des communes. Un gros bâton pour leur imposer des coupes claires dans les budgets sociaux et la suppression d’emplois publics.

En outre la dette publique doit être ramenée en 20 ans de plus de 80% du PIB (part actuelle) à 60%. Le gouvernement fédéral part du principe que le taux de croissance s’établira à l’avenir à 3%, soit 1,5% en valeur constante. Le ministre de l'Économie Schäuble fait le calcul suivant: si la dette publique actuelle (2,1 milliards d’euros) reste stable, son montant représentera dans 20 ans un pourcentage différent du PIB raison de l’accroissement de celui-ci. Les 60% seraient donc un but accessible.

Mais cet espoir est largement infondé. On peut déjà prévoir une chute brutale de l’économie allemande pour 2013 et la croissance risque de diminuer. Le pacte budgétaire contraindra alors à faire de grosses coupes dans le budget de l’État. Elles seront annoncées après les élections législatives.

Si la croissance n’atteint à l’avenir que la moitié de ce qu’espère le gouvernement, il faudra selon la logique du Pacte budgétaire amputer le budget de 15 milliards d’euros par an. Si à long terme on en arrive à la stagnation, ce sera bien pire encore.

L’alternative à ce film d’horreur, on la connaît : le remboursement de la dette publique qu’exige le Pacte budgétaire doit incomber aux gens riches et très riches.

La fortune totale des millionnaires allemands s’élève à 1,9 milliard d’euros. En les imposant une fois à 30%, on ramène a dette publique à 60% du PIB !

Pour empêcher une véritable orgie de restrictions sociales, il faut faire passer les millionnaires à la casse. C’est le but que se donne le mouvement « Umfairteilen (Redistribution équitable) », qui organise le 29 septembre une grande journée d’action dans plusieurs villes allemandes.





Courtesy of Tlaxcala
Source: http://www.michael-schlecht-mdb.de/jetzt-millionare-kraftig-besteuern.html#more-3429
Publication date of original article: 13/09/2012
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=8198

 

Tags: MESPacte budgétaireCour constitutionnelle allemandeAllemagneUnion EuropéenneEurozone
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.