TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 17/10/2017 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EDITORIALS & OP-EDS 
EDITORIALS & OP-EDS / Zone d’exclusion aérienne en Libye ? Cohn-Bendit, l’impérialiste vert
Date of publication at Tlaxcala: 14/03/2011
Original: Flugverbotszone für Libyen? Daniel Cohn-Bendits grüner Imperialismus
Translations available: English  Español 

Zone d’exclusion aérienne en Libye ? Cohn-Bendit, l’impérialiste vert

Jutta Ditfurth

Translated by 
Edited by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Daniel Cohn-Bendit, Président de la fraction des Verts européens, adore les interventions militaires si elles servent les intérêts des impérialistes. En exigeant l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Libye il fait un premier pas dans cette direction. Ce ne serait pas la première guerre où il enverrait les autres se battre pour lui. À cet effet, et depuis longtemps, il relativise le nazifascisme : en 1993, il a hurlé, à un Congrès des Verts, qu’il fallait déclarer la guerre à la Yougoslavie, parce que les Musulmans bosniaques étaient « une composante de la culture européenne » et « des hommes de notre sang ».[i] En 1994 il a comparé avec le plus grand sérieuxle siège de Goražde au Ghetto de Varsovie.

Aujourd’hui c’est au tour de la Guerre civile espagnole -la défaite de la Révolution sociale face aux franquistes- d’être mise à contribution pour justifier une guerre contre la Libye : « ...je sais que comparaison historique n’est pas raison, mais tout de même, en 36, nous avons laissé Franco massacrer tous les républicains espagnols, un massacre épouvantable, mais les Français et les Anglais n’ont pas bougé. Je trouve que notre génération devrait agir autrement. »[ii]

La guerre : une question de génération ?

Pourquoi juste cette guerre ? Pourquoi pas contre le Maroc, dont la monarchie absolue exploite son peuple, occupe militairement son voisin, le Sahara occidental, emprisonne et assassine ses opposants ? Bien sûr je ne suis pas pour une guerre contre le Maroc, je ne fais que tester la logique de l’agitateur peint en vert. Le mouvement de résistance sahraoui, le Front Polisario, a cessé sa guérilla en 1991 lorsque l’ONU a promis de donner une chance d’indépendance au Sahara occidental en y organisant un référendum. Depuis les Nations Unies et l’UE mènent en bateau les Sahraouis, car le Maroc est un partenaire idéal pour l’UE : ils s’entendent pour piller les ressources du Sahara occidental et capturer les migrant-e-s africain-e-s en route pour l’Europe et les enfermer dans des camps.

 
Mouammar Al Khadafi était un excellent ami des État capitalistes. Il acceptait tous les « programmes d’ajustement structurel » du FMI et vendait son pétrole. Nicolas Sarkozy et Angela Merkel n’étaient pas les seuls amis de Ben Ali, Moubarak et Kadhafi, comme Cohn-Bendit l’a prétendu dans son ardeur polémique. Je me rappelle bien la visite d’Otto Schily [ancien Vert devenu social-démocrate, ministre de l’Intérieur du gouvernement Schröder, NdE] à Kadhafi sous sa tente. Et durant des années Josef Fischer, le Vert ministre des Affaires étrangères, a rencontré Hosni Moubarak dans la joie et la bonne humeur.
 
À un analyste objectif, il ne peut échapper que la situation en Libye n’est pas la même qu’en Tunisie ou en Égypte. Ce ne sont pas tant de jeunes chômeurs et syndicalistes qui se soulèvent. Le « héros » des rebelles libyens, dans l’Est du pays, n’est autre que le roi Idriss, renversé en 1969 et aussi grand ami de l’administration usaméricaine que le Chah de Perse. Ni en Tunisie, ni en Égypte on n’a vu flotter de drapeaux monarchistes dans les manifestations.
 
Est-ce un hasard, si c’est l’Est du pays qui abrite les principaux champs pétrolifères ? Précisément le territoire de ces « rebelles » à qui l’intervention militaire serait profitable ? Deux représentants de la « résistance » libyenne ont convaincu l’UE et Cohn-Bendit du bien-fondé d’une guerre. Mais on estime à 140 le nombre de “tribus” libyennes, dont l’UE ne sait pas grand-chose.
 
Pourquoi ne puis-je m’empêcher de penser aux talibans, que les USA ont bien aidé à se renforcer ? Pourquoi me vient-il justement à l’esprit la comparaison impardonnable et répugnante du Kosovo avec Auschwitz, qui servit au vert ministre des Affaires étrangères, Josef Fischer, à justifier l’attaque de la Yougoslavie par l’OTAN en 1999, et l’allégation purement imaginaire des USA, selon laquelle l’Irak fabriquait des gaz toxiques? Des questions auxquelles les députés verts déchaînés doivent répondre, plutôt que d’envoyer les autres faire la guerre en leur nom.
 
S’il existe en Libye un mouvement de résistance émancipateur, la meilleure façon de l’aider est entre autres d’essayer d’empêcher toute intervention militaire et d’épauler les élans venus d’en bas.
 
Une version abrégée de cet article est publiée dans le TAZ d’aujourd’hui
 


[i] Cité d’après Mathias Geis, « Vacciné contre la compassion » dans la tageszeitung du 11 octobre 1993.

[ii] Interview de Daniel Cohn-Bendit par Theo Kroll, ZDFspezial « Blutiger Machtkampf in Libyen»(Luttes de pouvoir sanglantes en Libye) http://www.youtube.com/watch?v=Xsk6QsiI9X4, du 24.2.2011 [3:00-3:22 Min.]





Courtesy of Tlaxcala
Source: http://www.oekolinx-arl.de/
Publication date of original article: 14/03/2011
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=4238

 

Tags: Libye Union européenneZone d’exclusion aérienneCohn-BenditImpérialisme vertInterventions militaires
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.