TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 11/04/2021 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 LAND OF PALESTINE 
LAND OF PALESTINE / Un président menotté : pourquoi les Palestiniens devraient voter pour Marouane Barghouti
Date of publication at Tlaxcala: 05/04/2021
Original: A president in handcuffs: why Palestinians should vote for Barghouti
Translations available: Italiano 

Un président menotté : pourquoi les Palestiniens devraient voter pour Marouane Barghouti

Gideon Levy جدعون ليفي גדעון לוי

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

 Si j'étais Palestinien, je voterais pour Marouane Barghouti comme président de l'Autorité palestinienne. Si j'étais un sioniste israélien qui s’acharne à croire à la solution à deux États, je ferais également tout ce que je peux pour faire élire Barghouti. Et même en tant qu'Israélien qui ne croit plus à la solution des deux États, je rêve, sincèrement, du moment où cet homme sortira enfin de prison et deviendra le leader des Palestiniens. Il est actuellement la seule chance d'insuffler un nouvel espoir au peuple palestinien agonisant et au cadavre qui gît dehors, celui du processus de paix, qui n'a jamais été un processus et qui n'a jamais eu pour but de parvenir à la paix.

Il n'y a rien aujourd'hui qui puisse susciter les émotions, enflammer l'imagination et faire naître l'espoir plus que d'imaginer Barghouti libéré de la prison de Hadarim, tout comme un combattant de la liberté plus admiré a été libéré de la prison Victor Verster en Afrique du Sud le 11 février 1990. Nelson Mandela a été libéré après 27 ans. Comme Barghouti, il avait été condamné à perpétuité. Comme Barghouti, il avait été condamné pour terrorisme.

Mais le vis-à-vis de Mandela était le courageux Frederik Willem de Klerk. Et face à Barghouti il n’y a rien d’autre que l’incitation à la haine, la stupidité et la lâcheté israéliennes.

Il n'y a pas de preuve plus claire du fait qu'Israël n'a jamais voulu parvenir à un accord que l'emprisonnement interminable et stupide de Barghouti. Demandez à n'importe quel membre du service de sécurité Shin Bet ou à n'importe quel homme d'État israélien connaissant bien le sujet et ils vous diront que Barghouti est la dernière chance : la dernière chance d'unir les Palestiniens et la dernière chance de faire la paix.

Mandela a été élu président de son pays ; Barghouti peut se présenter à la présidence de son peuple. Mandela l'a fait en tant qu'homme libre ; Barghouti le fera en tant que prisonnier purgeant une peine grotesque et spectaculaire de cinq fois la réclusion à perpétuité plus 40 années supplémentaires qui, le Ciel nous en préserve ! pourraient ne jamais prendre fin.

J'écris « le Ciel nous en préserve ! » parce que Barghouti représente vraiment la dernière chance. Et ce n'est pas que les responsables israéliens ne le savent pas. Au contraire, c'est précisément parce qu'ils le savent mieux que moi qu'il ne sera jamais libéré.

Néanmoins, imaginer que cet homme petit et hyperactif qui porte une simple montre Casio, avec son sourire captivant et son hébreu bien à lui - il prononce « kibush » (occupation) « kivush » et « imma » (mère) avec l'accent sur la deuxième syllabe plutôt que sur la première - soit libéré de prison et devienne président enflamme l'imagination. À quel point un petit pas pourrait changer tant de choses.

Il y a 24 ans cette semaine, lors du Jour de la Terre de 1997, alors que nous roulions dans sa voiture au milieu des pneus brûlés des manifestations à Ramallah, il m'a dit : « Ce que je crains le plus, c'est que nous perdions espoir ». Ce moment est arrivé. Seul Barghouti peut encore nous en sortir.

Quiconque veut comprendre ce qui est arrivé aux Palestiniens devrait regarder ce qui est arrivé à Barghouti. Cet homme de paix qui s’est mué en homme de terreur est la preuve que les Palestiniens ont déjà tout essayé.

Qu'est-ce qu'il n'a pas essayé ? Il a frappé à la porte des comités centraux des partis sionistes à la fin des années 1990, les suppliant de faire quelque chose avant que tout n'explose. Mais Israël n'a rien fait, et tout a explosé.

Il a emmené ses enfants au Safari Park de Ramat Gan, et lors d'un voyage parlementaire merveilleux et inoubliable en Europe, il s'est lié d'amitié avec des membres de la Knesset des partis Likoud et Shas et même des colonies. Il était un supporter de l'équipe de football Hapoel Tel Aviv. Et c'était un homme de paix, peut-être l'homme de paix palestinien le plus déterminé de tous les temps.

Ce n'est que lorsqu'il s'est rendu compte que rien ne ferait bouger Israël de son attitude arrogante et de son culte de la puissance qu'il a réalisé sa propre prophétie selon laquelle tout allait exploser et qu'il a rejoint la lutte armée, tout comme Mandela, bien que le chapitre violent de la lutte de ce dernier soit aujourd'hui minimisé.

Barghouti est en prison depuis une vingtaine d'années déjà. Il a été condamné pour terreur contre un État dont l'occupation est la pire et la plus cruelle terreur entre le Jourdain et la Méditerranée.

La dernière fois que je l'ai vu, il portait l'uniforme brun de l'administration pénitentiaire israélienne. C'était dans la salle d'audience de Tel Aviv. Maintenant, il envisage de se présenter aux élections palestiniennes, des élections sous occupation.

S'il est élu président, les Palestiniens ne seront pas les seuls à en bénéficier. Et s'il est élu président, l'occupation enregistrera un nouveau nadir terrible dans son histoire : pas seulement un combattant de la liberté derrière les barreaux, mais un président menotté.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_21691.jpg





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://www.haaretz.com/opinion/.premium.HIGHLIGHT-a-president-in-handcuffs-why-palestinians-should-vote-for-barghouti-1.9671926
Publication date of original article: 31/03/2021
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=31242

 

Tags: Marouane BarghoutiÉlections palestiniennes 2021Occupation sionistePalestine/Israël
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.