TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 04/03/2021 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 LAND OF PALESTINE 
LAND OF PALESTINE / La condamnation d'Issa Amro, un défenseur des droits humains, par Israël montre son mépris des obligations internationales, disent les experts de l'ONU
Date of publication at Tlaxcala: 27/01/2021
Original: Israel’s conviction of human rights defender Issa Amro shows disdain for international obligations, say UN experts

La condamnation d'Issa Amro, un défenseur des droits humains, par Israël montre son mépris des obligations internationales, disent les experts de l'ONU

OHCHR HCDH ACNUDH УВКПЧ

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

GENÈVE (26 janvier 2021) - Des experts de l'ONU* ont déclaré aujourd'hui qu'Israël doit immédiatement cesser d'utiliser sa panoplie d'outils de sécurité militaire pour entraver le travail légitime et indispensable des défenseurs des droits humains.

Leurs commentaires font suite à la condamnation par un tribunal militaire israélien d’ Issa Amro, un défenseur palestinien des droits humains et fondateur de Youth Against Settlements (Jeunesse contre les colonies), un groupe basé à Hébron qui s'oppose à l'expansion des colonies par une résistance civile non violente. 

Le 6 janvier 2021, Amro a été déclaré coupable de six chefs d'accusation liés à ses activités de défense des droits humains entre 2010 et 2016. Les experts ont déclaré qu'ils craignent qu'il soit emprisonné lorsqu'il sera condamné le 8 février 2021.

« Cela fait partie d'un modèle clair et systématique de détention, de harcèlement judiciaire et d'intimidation par Israël des défenseurs des droits humains, un modèle qui a gagné en intensité récemment », ont déclaré les experts. Ils ont déclaré que les autorités israéliennes avaient arrêté Amro à de nombreuses reprises, dans le but de réduire au silence ceux qui défendraient les droits humains des autres. 

« Plutôt que de poursuivre les défenseurs des droits humains, Israël devrait les écouter et corriger sa propre conduite en matière de droits humains. Israël doit obéir à ses obligations internationales de fournir une protection aux défenseurs des droits humains », ont déclaré les rapporteurs spéciaux de l'ONU.

Amro a été reconnu coupable de trois chefs d'accusation relatifs à sa participation à des manifestations sans autorisation. Deux autres chefs d'accusation sont liés à l'obstruction aux forces de sécurité, qui concernait le refus présumé d'accompagner les agents des forces de l'ordre israéliennes lors de son arrestation. De plus, il a été condamné pour agression pour avoir prétendument poussé un gardien de colonie en 2010.

Sa condamnation semble avoir des motivations politiques, ont déclaré les experts.  « Cette condamnation s'inscrit dans un schéma où le droit militaire israélien est utilisé pour restreindre et pénaliser les Palestiniens pour l'exercice de leurs droits politiques et civils inviolables ». 

Les experts ont déclaré que condamner Amro pour avoir participé à des manifestations sans autorisation est contraire aux nouveaux de la législation internationale des droits humains. « Le fait de ne pas informer les autorités d’un rassemblement à venir ne rend pas en soi l'acte de participer au rassemblement illégal ».  

Ils ont déclaré que l'article 21 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques garantit le droit de réunion pacifique. L'observation générale du Comité des droits de l'homme des Nations unies sur l'article 21 stipule que le fait de ne pas notifier aux autorités la tenue d’un rassemblement à venir, le cas échéant, ne rend pas l'acte de participation à l'assemblée illégal.

Amro a été jugé pour la première fois par un tribunal militaire israélien en 2016 pour 18 chefs d'accusation remontant à 2010, dont l'incitation, l'entrée dans une zone militaire fermée et la participation à une

Marche sans autorisation. Il avait pris part à une manifestation pacifique appelant à la réouverture de la rue Chouhada, l'ancienne rue commerciale centrale d'Hébron.

« Le système des tribunaux militaires israéliens en Cisjordanie est profondément défectueux et a été utilisé à plusieurs reprises pour réduire au silence les défenseurs des droits humains. Le système suit une interprétation vague des infractions et les ordres militaires ne précisent pas quelle conduite peut entraîner une infraction pénale », ont déclaré les experts.

Les rapporteurs spéciaux et autres experts des droits humains ont envoyé plusieurs lettres à Israël pour demander des éclaircissements sur le cas d'Issa Amro.

* Les experts de l'ONU : M. Michael Lynk (Canada), Rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967; Mme Mary Lawlor (Irlande) Rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs des droits humains.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_24073.jpg

Katie Miranda

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_21691.jpg





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://www.ohchr.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=26688&LangID=E
Publication date of original article: 26/01/2021
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=30646

 

Tags: Issa AmroRésistance civile palestinienneAl Khalil/HébronDéfenseurs des droits humainsOccupation sionisteCisjordaniePalestine/Israël
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.