TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 28/09/2020 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EUROPE 
EUROPE / Le Front POLISARIO dénonce la position hostile du Rassemblement National français sur le Sahara occidental occupé
Date of publication at Tlaxcala: 03/09/2020
Original: El Frente Polisario condena la posición hostil del partido francés “Agrupación Nacional” con respecto al Sáhara Occidental
Translations available: English 

Le Front POLISARIO dénonce la position hostile du Rassemblement National français sur le Sahara occidental occupé

Sahara Press Service (SPS وكالة الأنباء الصحراوية (واص

 

Communiqué d'Oubi Bouchraya Bachir, Membre du secrétariat national du Front Polisario chargé de l’Europe et de l’Union européenne, en date du 27 juillet 2020

L’adage arabe «dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es», s’applique parfaitement à l’alliance stratégique qui existe entre le Makhzen et l’ancien Front national français, devenu Rassemblement national, notamment lorsqu’il s’agit de la lutte du peuple sahraoui pour son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance. Bientôt, la Cour européenne rendra ses décisions suite aux deux recours présentés par le mouvement de libération national sahraoui, le Front Polisario, contre le renouvellement des accords de partenariat et de pêche entre l’Union européenne et le royaume du Maroc, étendus de fait au Sahara Occidental, en violation flagrante des décisions de la CJUE de 2016 et 2018. Il alors est attendu que la Cour européenne réaffirme ses précédentes décisions, en la matière.

Aussi la perspective de décisions identiques aux précédentes pousse, dès maintenant, le Maroc à faire appel, comme à l’accoutumée, aux représentants de l’extrême-droite française au sein du Parlement européen afin de brouiller les pistes et diffamer le représentant unique et légitime du peuple sahraoui. Des accusations sans fondement, absurdes et ridicules seront alors créées de toute pièce en ce qui concerne l’aide humanitaire destinée aux réfugiés sahraouis, imputées au Front Polisario. Certains membres de cette mouvance, comme la députée française Dominique Bilde, se comportent comme une caisse de résonance, faisant écho à la propagande des services spéciaux marocains.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_22945.jpg

On peut s’étonner qu’ils donnent la priorité à ce type d’intervention plutôt que de se préoccuper des intérêts de leurs électeurs et des citoyens européens. Mme Bilde, ainsi que d’autres membres du même groupe au sein du Parlement européen, utilisent également des sites électroniques pour véhiculer ce même discours de propagande. La représentation du Front Polisario pour l’Europe et l’Union européenne apporte un démenti catégorique à toutes ces assertions et souhaite souligner les points suivants :

1- Le Maroc et ses alliés de l’extrême-droite française au Parlement européen s’appuient sur un rapport que le Bureau européen anti-fraude (OLAF) aurait préparé sur la base d’allégations de mauvaise gestion de l’aide humanitaire, en 2004. Ce rapport remonte à plus de seize ans, le Bureau lui-même n’a pas jugé utile de le rendre public en raison des nombreux déséquilibres constatés dans son contenu et de la manière dont il avait été préparé. Seul le lobbyiste notoire pro-marocain, le député français Gilles Pargneaux, l’avait réclamé avec insistance. Ce député, après l’avoir obtenu de manière incomplète, a remis cette version à l’AFP qui l’a publiée partiellement en 2014.

Nous soulignons que ce rapport a été préparé sans que ses auteurs se rendent «sur le théâtre du détournement présumé», c’est-à-dire les camps de réfugiés sahraouis, et sans présenter la moindre demande de visite pour ces mêmes camps. Les auteurs du rapport se sont appuyés exclusivement sur des allégations d’individus qui habitaient au Maroc mais qui prétendaient avoir vécu autrefois dans les camps de réfugiés sahraouis. Ces individus étaient encadrés par les services de renseignement marocains. Preuve d’une grande objectivité !

D’autre part, il convient de rappeler que le Front Polisario n’a jamais reçu de contribution ou de soutien financier de l’Union européenne à des fins humanitaires ou autres, et que la direction du Front Polisario n’interfère pas dans la distribution de l’aide humanitaire, car cette mission est réalisée, exclusivement, par les organisations humanitaires sahraouies et leurs partenaires, telles que des agences internationales et des ONG.

2- L’une des principales causes qui ont entraîné cette campagne menée par le régime marocain au Parlement européen est l’appel lancé par le PAM, le HCR, l’Unicef et cinq autres ONG internationales, le 19 avril 2020, pour lever 15 millions de dollars en urgence pour faire face à la grave pénurie d’aide humanitaire aux camps de réfugiés sahraouis en raison de la pandémie du Covid-19. Appel qui ne cadre pas avec les objectifs de ce régime qui cherche depuis le début de l’exil à affamer les réfugiés sahraouis, utilisant cette pression comme un moyen politique pour affaiblir la résistance sahraouie, casser la détermination de notre peuple pour obtenir son droit à l’autodétermination. Droit nié par le Maroc bien qu’il l’ait reconnu au début des années 1990.

Par ailleurs, le PAM et le HCR, à travers leurs différentes missions conjointes d’évaluation en 2007, 2011, 2014, 2016, ont affirmé à de nombreuses reprises la crédibilité et la transparence de la gestion de l’aide humanitaire dans les camps de réfugiés sahraouis et l’existence de mécanismes de suivi efficaces. Ainsi, le HCR, en partenariat avec plusieurs organisations humanitaires et acteurs sur place, avait estimé, dans un rapport de mars 2018, le nombre des réfugiés sahraouis à 173 600 personnes.

3- De son côté, la Commission européenne a invalidé ces allégations à travers, notamment, les propos de la commissaire chargée du budget, Kristalina Georgieva, qui, lors d’un débat devant la commission du contrôle budgétaire du Parlement européen, le 24 mars 2015, a indiqué que «les accusations de détournement de l’aide humanitaire de l’Union européenne aux camps de réfugiés sahraouis de Tindouf sont injustes».

Dans ses déclarations, M. Claus Sorensen, ancien directeur général de l’aide humanitaire et de la protection civile (DG ECHO) a également nié ces allégations à l’occasion d’un discours tenu devant la commission du contrôle budgétaire du Parlement européen, le 14 juillet 2015. Il a présenté les mesures de suivi et de contrôle prises par la commission pour l’octroi de l’aide européenne, affirmant que «l’opération se poursuit depuis 2003 avec la préparation de 36 rapports d’audit, dont 8 réalisés sur place dans les camps sahraouis».

Et, tout récemment, le commissaire responsable de la gestion des crises, M. Janez Lencarčič, a apporté, le 2 juillet 2020, devant la commission de développement au Parlement européen, un cinglant démenti aux allégations marocaines et aux assertions des lobbyistes. Il a affirmé la transparence et l’efficacité des mesures de suivi de l’aide humanitaire européenne accordée aux réfugiés sahraouis.

4- La campagne de désinformation actuelle rappelle celle menée en 2002, par M. Aymeric Chauprade, autre député du FN/RN, qui voulait, dans le contexte des attentats du 11-Septembre, coller l’étiquette de terrorisme au Front Polisario, allant jusqu’à prétendre grossièrement qu’Oussama Ben Laden se cachait dans les camps de réfugiés sahraouis. Cela ressemble beaucoup aux divagations de Mme Bilde, voulant lier le détournement présumé de l’aide humanitaire à la volonté d’achat de chars blindés et de missiles par le Front Polisario.

5- La légitimité internationale de la résistance du peuple sahraoui, la justesse de sa cause et de son combat pour sa libération et pour son droit à l’autodétermination sont au centre des liens qui unissent le Front Polisario et l’Algérie. Celle-ci ayant pris une position constante en faveur de toutes les luttes de libération nationale à travers le monde, n’a pas hésité à héberger les civils sahraouis et à leur offrir une zone de protection lorsqu’ils sont venus sur son territoire, fuyant les bombardements au napalm et au phosphore blanc de l’aviation marocaine, armes prohibées internationalement. Le Front Polisario et le peuple sahraoui sont à jamais reconnaissants à l’Algérie et à son peuple pour leur position de principe, pour leur immense générosité dans leur soutien aux réfugiés sahraouis et pour leur constant respect des décisions et choix des autorités sahraouies dans leur gestion de leurs camps de réfugiés.

6- Le Front Polisario, qui mène une lutte de libération nationale propre depuis le milieu des années 1970, avec l’objectif unique de garantir au peuple sahraoui son droit inaliénable qui lui est dû et reconnu par le droit international et par la Charte de l’ONU, exprime ses remerciements à la Commission européenne et, à travers elle, aux contribuables européens pour leur appréciable soutien humanitaire qui contribue à l’allégement des souffrances d’un peuple que l’on a privé de ses ressources naturelles, dispersé et forcé à l’exil, tandis que ceux et celles qui sont restés dans les zones occupées sont soumis au joug d’une implacable occupation militaire et d’une horrible répression de la part d’un Etat colonial qui lui dénie les droits humains les plus élémentaires.

Le Front Polisario renouvelle son engagement total et sa volonté ferme à poursuivre la coopération avec tous les contributeurs internationaux dont les institutions et les organisations européennes afin de consolider et de garantir une gestion transparente, crédible et précise de l’aide humanitaire destinée aux réfugiés sahraouis.

Le Front Polisario saisit cette opportunité pour rappeler, avec force et insistance, que la meilleure aide que pourrait apporter l’Union européenne serait de s’abstenir de continuer sa politique de pillage des ressources naturelles sahraouies et qu’elle procède à une contribution forte pour l’organisation du référendum d’autodétermination au Sahara Occidental et la libération, de ce fait, d’une zone géographique voisine d’un des principaux foyers d’instabilité, ce qui peut la jeter, de nouveau, dans l’enfer de l’escalade et des affrontements en raison de l’intransigeance du Maroc, soutenu en cela par des États européens influents.





Courtesy of Algérie Patriotique
Source: https://www.spsrasd.info/news/es/articles/2020/07/27/26849.html
Publication date of original article: 28/07/2020
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=29515

 

Tags: Rassemblement National-MakhzenDominique BildePropagande makhzénienneSahara occidental occupéOccupation marocaineUE-Maroc-Sahara occidental
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.