TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 21/09/2020 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EUROPE 
EUROPE / Les fissures se creusent : accord au sommet de l'UE
Date of publication at Tlaxcala: 23/07/2020
Original: Risse werden tiefer: Einigung auf dem EU-Gipfel
Translations available: Español 

Les fissures se creusent : accord au sommet de l'UE

Jörg Kronauer یورگ کروناوِر

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Tout est bien qui finit bien ? C'est du moins ce que la plupart des participants au sommet européen ont voulu faire croire au bon peuple hier, après être finalement parvenus à un accord le cinquième jour de leur réunion. Le président français Emmanuel Macron a parlé avec fierté d'une « journée historique pour l'Europe », le président du Conseil de l'UE Charles Michel a ronronné : « Nous avons montré que la magie du projet européen est toujours vivante ». Eh bien, même s'ils sont finalement parvenus à des compromis, les dirigeants de l'Union ont montré avant tout une chose : que les fissures de l'UE se creusent, et que la domination franco-allemande ne fonctionne plus en toutes circonstances.

 

 « Unité dans la désunion», par Oliver Schopf, Der Standard, Autriche

Les fissures : il ne s'agit pas seulement de celle entre les États de l'Ouest et certains États de l'Est de l'UE, qui n'a été que très peu comblée par le faux compromis sur l'État de droit. C'est surtout le clivage entre les pays du nord et du sud de l'UE, qui sont favorables aux réductions, dont l'économie fonctionne différemment et que l'euro transforme effectivement en marchés de vente pour le nord, notamment l'Allemagne. Une monnaie commune présuppose en fait des transferts des régions économiquement plus fortes vers les régions plus faibles, comme c'est le cas en Allemagne avec le système de péréquation fiscale des Länder. Avec les subventions du « Fonds de relance de l'UE », des « paiements par transfert réels » ont été décidés pour la première fois, s'est réjoui hier Macron. Il s'agit probablement d'une illusion : Les États du nord de l'UE ont clairement fait savoir ces derniers jours qu'ils n'autoriseraient les « transferts réels » que dans une mesure limitée, même en cas de crise extrême et exceptionnellement après des batailles sans précédent. Le fossé entre le Nord et le Sud se confirme donc, et se cimente. Il est probable qu’il va encore se creuser.

 

Le Néerlandais frugal, dans son paradis fiscal,  à l'UE : « Réforme-toi! », par Paolo Calleri

Même le changement de cap occasionnel de l'Allemagne n'a pas pu changer cela. En général, la RFA était l'un des États qui refusaient le plus catégoriquement les « transferts réels » vers le Sud. Berlin parvenait généralement à des accords lors des sommets de l'UE en forçant Paris à se ranger à ses côtés. Cette fois, elle est arrivée à la conclusion que les transferts ponctuels vers le Sud ne pouvaient pas être évités en raison de la gravité de la crise. Le gouvernement allemand s'est donc écarté - de manière sélective - de sa politique de coupes budgétaires.

Le spectacle que les membres du nord de l'UE ont célébré devant le public mondial a montré que le pacte franco-allemand ne suffisait guère pour parvenir à s’écarter de l'austérité. En substance, cela avait déjà été observé il y a à peine deux semaines, lorsque les États du nord de l'euro ont fait tomber la candidate espagnole favorisée par Berlin et Paris lors de l'élection du nouveau président de l'Eurogroupe. Un colmatage sérieux des fissures entre le Nord et le Sud est donc moins en vue que jamais : ce n'est pas de bon augure pour les partisans d'une poursuite durable de l'UE.


Le nouveau duo de tête : autocratie et nationalisme, par Schwarwel

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_21691.jpg





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://www.jungewelt.de/artikel/382708.risse-werden-tiefer.html
Publication date of original article: 22/07/2020
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=29391

 

Tags: Fonds de relance européenCrise du coronavirusUEropeEurodictatureFrugaux contre Nains
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.