TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 15/08/2020 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 ABYA YALA 
ABYA YALA / Brésil : les coursiers par application préparent une nouvelle grève pour le 25 juillet
Date of publication at Tlaxcala: 15/07/2020
Original: Entregadores de aplicativos remarcam nova greve para dia 25 de julho
Translations available: English  Español 

Brésil : les coursiers par application préparent une nouvelle grève pour le 25 juillet

Brasil de Fato

 

Comme pour la grève du 1er juillet, les travailleurs réclament de meilleures conditions de travail

 

Des images du premier arrêt des livraisons le 1er juillet ont été diffusées dans les médias brésiliens. Photo Pedro Strapasolas | Brasil de Fato

Les coursiers des plateformes de livraison prévoient un nouvel arrêt de travail national pour le 25 juillet. L'action en faveur de meilleures conditions de travail poursuivra le mouvement connu sous le nom de Breque dos Apps (Coup de frein aux apps)  qui a eu lieu pour la première fois le 1er  juillet et a rassemblé des milliers de travailleurs dans plusieurs villes du pays.

Parmi les revendications qui continuent d’être des lignes directrices prioritaires pour la grève, figurent une rémunération plus juste grâce à l'établissement d'un taux minimum par course plus élevé que le taux actuel, ainsi qu'un paiement équitable et standardisé entre les platesforme par kilomètre parcouru.

La suspension immédiate des blocages de livreurs sans justification, qui selon les organisateurs de la grève sont souvent effectués par des entreprises telles que Rappi, Ifood, Loggi et UberEats, est également l'une des principales revendications.

Contrairement à la première grève, qui a eu lieu en semaine, la nouvelle grève aura lieu un samedi. Outre les lignes directrices citées, les travailleurs informels demandent également la fin du système de notation, qui abaisse le score de ceux qui refusent des livraisons, et des actions plus efficaces pendant la pandémie de covid-19, avec le remplacement continu des masques et de l’hydrogel.

Auparavant, les livreurs avaient choisi le 12 juillet comme nouvelle date pour la grève, mais après que des actes politiques avaient été programmés pour le même jour, ils ont décidé de reporter la grève au 25 juillet. Cette catégorie réaffirme que le seul objectif de la mobilisation est d'assurer de meilleures conditions de travail.

L'informalité en hausse

Au milieu de la crise socio-économique aggravée par le coronavirus, de nombreux travailleurs informels ont cherché à se faire coursiers par applications pour essayer de s'assurer une certaine source de revenus. Ce service a été considéré comme une activité essentielle pendant la quarantaine.

Selon les informations envoyées à notre journal par Rappi, la plateforme comptait environ 200 000 livreurs enregistrés en Amérique latine au mois de mars. Mais, avec le début de la pandémie, ce chiffre a augmenté de 111 %. IFood, pour sa part, a indiqué avoir reçu plus de 175 000 demandes d’inscription en mars de cette année. En février, les coursiers inscrits étaient 85 000.

Malgré l'augmentation significative du nombre de travailleurs et l'offre de main-d'œuvre plus importante qui en a résulté, les taux n'ont pas été modifiés, ce qui a directement compromis le revenu des coursiers.

Une étude récente du Réseau de études et de surveillance de la réforme du travail (Remir Trabalho) a montré que parmi les coursiers interrogés, 60,3 % ont signalé une baisse des salaires depuis la pandémie.

27,6 % ont déclaré que le revenu s’était maintenu et seulement 10,3 % ont déclaré qu'ils gagnaient plus d'argent. L'enquête a permis d’interroger 252 personnes de 26 villes entre le 13 et le 20 avril par un questionnaire en ligne.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_22845.jpg

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_21691.jpg





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://www.brasildefato.com.br/2020/07/08/entregadores-de-aplicativos-remarcam-nova-greve-para-dia-25-de-julho
Publication date of original article: 08/07/2020
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=29322

 

Tags: #CoupdefreinAuxAppsGrève des coursiers par appsTravail précaireBrésilAbya Yala
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.