TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 13/08/2020 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EDITORIALS & OP-EDS 
EDITORIALS & OP-EDS / Virus de destruction massive
Date of publication at Tlaxcala: 10/05/2020
Original: Virus of Mass Destruction
Translations available: Italiano  Deutsch  Español  Русский 

Virus de destruction massive

C.J. Hopkins К. Дж. Хопкинс

Translated by  Olivier Demeulenaere

 

« Quand on introduit un nouveau récit officiel, il arrive un moment où les gens ne se rappellent plus comment il a commencé. Ou plutôt, ils se rappellent comment cela a commencé, mais pas la propagande qui l’a installé. Ou plutôt, ils se souviennent de tout cela (ou en sont capables, si vous insistez), mais cela ne fait plus aucune différence, parce que le récit officiel a supplanté la réalité.

Rappelez-vous ce moment de la guerre contre le terrorisme, et plus précisément de l’occupation de l’Irak. Au second semestre 2004, la plupart des Occidentaux avaient complètement oublié la propagande qui avait lancé l’invasion, et considéraient donc les résistants irakiens comme des « terroristes », en dépit du fait que les États-Unis avaient envahi et occupaient leur pays sans aucune raison légitime. À cette époque, il était parfaitement clair qu’il n’y avait pas d' »armes de destruction massive » et que les États-Unis avaient envahi une nation qui ne les avait pas attaqués et ne représentait aucune menace pour eux, et qu’ils menaient donc une guerre d’agression classique.
Ces faits n’avaient aucune importance, pas la moindre importance. À cette époque, les Occidentaux baignaient totalement dans le récit officiel de la guerre contre le terrorisme, qui avait supplanté la réalité objective. La mentalité de troupeau avait pris le dessus.

Il est difficile de décrire comment cela fonctionne ; c’est un état de dissociation fonctionnelle. Ce n’est pas que les gens ne connaissaient pas les faits, ou qu’ils ne les comprenaient pas. Ils savaient que les Irakiens n’étaient pas des « terroristes ». En même temps, ils savaient qu’ils étaient définitivement des « terroristes », même s’ils savaient qu’ils ne l’étaient pas. Ils savaient qu’il n’y avait pas d’ADM, qu’il n’y avait jamais eu d’ADM, et pourtant ils étaient certains qu’il y avait des ADM, qui seraient trouvées, bien qu’elles n’existent manifestement pas. 

Lire la suite...





Courtesy of Olivier Demeulenaere
Source: https://www.unz.com/chopkins/virus-of-mass-destruction/
Publication date of original article: 04/05/2020
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=28899

 

Tags: CoronavirusTerrorismeMédiamensongesPropagande de guerre
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.