TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 30/11/2020 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 LAND OF PALESTINE 
LAND OF PALESTINE / Les archives ottomanes, un outil décisif pour faire valoir les droits fonciers des Palestiniens face à l’occupation sioniste
Date of publication at Tlaxcala: 18/02/2020
Original: الأرشيف العثماني سلاح الفلسطينيين لمواجهة الاستيطان الإسرائيلي
Translations available: Türkçe  English  Español  Русский  Italiano  Deutsch  Português/Galego 

Les archives ottomanes, un outil décisif pour faire valoir les droits fonciers des Palestiniens face à l’occupation sioniste

Qays Abu Samra Kays Ebu Samra Кайс Абу Самра قيس أبو سمرة

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Une copie des archives ottomanes fournies par la Turquie à l'Autorité palestinienne permet de prouver la propriété foncière

Al-Qods - La lutte du peuple palestinien pour prouver qu'il est propriétaire des terres sous occupation israélienne a atteint un nouveau niveau grâce aux archives ottomanes.

La Turquie a remis à l'Autorité palestinienne, à la fin de l'année dernière, une copie électronique des archives ottomanes de quelque 38 000 pages de registres de propriété foncière pour les Palestiniens.

L'Empire ottoman a gouverné le territoire de la Palestine historique de 1516 à 1917 et les archives contiennent des documents datant d'avant 1917.

Les archives se trouvent actuellement à la Fondation Mithaq à Jérusalem-Est. La fondation appartient au ministère palestinien des dotations et des affaires religieuses et se consacre à la renaissance du patrimoine et de la recherche islamique.

La fondation a reçu des coffres-forts spéciaux de l'Agence turque de coopération et de coordination (TIKA) pour stocker les archives.

Bouée de sauvetage

« Les archives palestiniennes ont été perdues à cause du mandat britannique, de l'occupation israélienne et du déplacement de la population de Palestine », a déclaré , à l'Agence Anadolu Mourad Abou Sobh, responsable des documents ottomans à la Fondation Mithaq.

Il a noté qu' « Israël appauvrit les terres palestiniennes sous prétexte qu'elles sont la propriété d'absents ou prétend qu'elles sont la propriété d'individus et d'associations juifs ».

Il a affirmé que les archives ottomanes sont une "bouée de sauvetage" pour les Palestiniens afin de prouver leur propriété des terres et des biens.

Abou Sobh a déclaré que les documents sont confidentiels et sont remis aux parties concernées après consultation des institutions palestiniennes compétentes.

Les documents sont rédigés en langue turque ottomane, a-t-il dit, ajoutant que le processus de traduction est effectué par des spécialistes palestiniens.

Coopération turque

Pour sa part, le directeur de Mithaq, Khalil al-Rifai, a déclaré qu'il existe une grande coopération entre les différentes institutions turques et la fondation.

« La Turquie nous fournit sans problème tout ce que nous voulons », a déclaré M. al-Rifai, ajoutant que les archives ont été fournies par la Turquie sous la direction du président Recep Tayyip Erdogan et sont utilisées principalement pour la recherche scientifique.

Il a poursuivi en disant que Mithaq fait des efforts incessants pour empêcher la judaïsation de Jérusalem, soulignant que « les archives ottomanes sont notre arme pour prouver la vérité ».

« Israël a des documents qui prouvent notre propriété des terres qui sont dans sa bibliothèque nationale... Tous les documents palestiniens ont été saisis par Israël ».

« Rien ne justifie l'agitation israélienne autour de notre réception des archives ottomanes ; quiconque travaille légalement ne craint pas ces documents », a déclaré M. al-Rifai.

Il a souligné qu'avant de recevoir les archives, si un citoyen palestinien voulait documenter sa propriété, il devait se rendre en Turquie pour obtenir ses documents. Mais aujourd'hui, il peut les obtenir en Cisjordanie.

La peur israélienne

Les médias israéliens ont souligné les préoccupations d'Israël concernant la décision turque d'aider les Palestiniens à prouver leur droit aux terres occupées par Israël, en particulier à Jérusalem et la Cisjordanie, en leur fournissant les archives ottomanes.

Le quotidien Israel Hayom a rapporté que « les avocats de l'Autorité palestinienne utilisent déjà des documents archivés de l'époque ottomane pour revendiquer les droits sur les terres ».

Galerie de photos  Gündem

 

  İsrail Osmanlı arşivlerinin peşinde!

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_21691.jpg


 

 

 

 

 





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://cutt.ly/jrBVULg
Publication date of original article: 30/01/2020
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=28118

 

Tags: Archives ottomanesTitres de propriété foncière palestinienneOccupation sionistePalestine/Israël
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.