TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 17/11/2019 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 ABYA YALA 
ABYA YALA / Brûle, néolibéralisme, brûle
Date of publication at Tlaxcala: 29/10/2019
Original: Burn, Neoliberalism, Burn
Translations available: Português/Galego  Español  Italiano 

Brûle, néolibéralisme, brûle

Pepe Escobar Пепе Эскобар

 

Le néolibéralisme est – littéralement – en train de bruler. Et de l’Équateur au Chili, l’Amérique du Sud, une fois de plus, montre la voie. Contre l’austérité vicieuse et universelle du FMI, qui déploie des armes de destruction économique massive pour briser la souveraineté nationale et favoriser les inégalités sociales, l’Amérique du Sud semble enfin prête à reprendre le pouvoir de forger sa propre histoire.

Trois élections présidentielles sont en cours. La Bolivie semble avoir été réglée dimanche dernier, alors que les suspects habituels crient « Fraude ! » L’Argentine et l’Uruguay seront de la partie dimanche prochain.
Le retour de flamme contre ce que David Harvey a magnifiquement conceptualisé comme une accumulation par dépossession est, et continuera d’être, une salope. Il finira par atteindre le Brésil – qui, à l’heure actuelle, continue d’être déchiqueté par les fantômes de Pinochet. Le Brésil, après d’immenses souffrances, finira par se relever. Après tout, les exclus et les humiliés de toute l’Amérique du Sud découvrent enfin qu’ils portent en eux un Joker.

Le Chili privatise tout

La question posée par la rue chilienne est flagrante : « Qu’est-ce qui est pire, échapper aux taxes ou envahir le métro ? » Il s’agit de faire les maths de la lutte des classes. Le PIB du Chili a augmenté de 1,1% l’an dernier alors que les bénéfices des plus grandes entreprises ont augmenté dix fois plus. Il n’est pas difficile de trouver d’où l’énorme fossé provient. La rue chilienne souligne comment l’eau, l’électricité, le gaz, la santé, la médecine, les transports, l’éducation, le salar à Atacama, même les glaciers ont été privatisés. 

Lire la suite...





Courtesy of Reseau International
Source: https://www.strategic-culture.org/news/2019/10/23/burn-neoliberalism-burn/
Publication date of original article: 23/10/2019
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=27330

 

Tags: ChiliAbya YalaFMIBolivieÉquateurRévoltes logiquesInsurrections populairesArgentine
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.