TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 21/10/2019 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EDITORIALS & OP-EDS 
EDITORIALS & OP-EDS / Le Seul Ghetto Juif du Moyen-Orient
La leçon des élections israéliennes
Date of publication at Tlaxcala: 18/09/2019
Original: The Only Jewish Ghetto in the Middle East
Translations available: Español  Italiano 

Le Seul Ghetto Juif du Moyen-Orient
La leçon des élections israéliennes

Gilad Atzmon جيلاد أتزمون گيلاد آتزمون

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Les résultats des élections israéliennes de mardi ont confirmé ce que beaucoup d'entre nous savent depuis longtemps.  L'État juif est un marécage ultra-nationaliste de droite. Israël est plus belliciste que jamais. Il n'y a pas un seul parti juif israélien de gauche. Le Parti démocrate est dirigé et encadré par un criminel de guerre. Ce qui reste du Parti travailliste israélien a très peu à voir avec la paix, l'harmonie et la réconciliation. En fait, ce parti est également dirigé par une personne recherchée pour crimes de guerre. 


 Mur de séparation par Enzo Apicella RIP (A to Zion-the Definitive Israeli Lexicon)

 En l'état actuel des choses, bien que le bloc de droite/religieux de Bibi se soit rétréci, Israël est plus à droite que jamais.  Le Premier ministre israélien qui a servi le plus longtemps ne peut pas former sa coalition naturelle de droite et religieuse.  La plupart des commentateurs israéliens s'accordent à dire que la seule façon de sortir de l'impasse politique actuelle est avec un large gouvernement ultranationaliste dirigé par le Likoud, Bleu et Blanc et d'autres.  Une telle coalition sera négociée dans les jours à venir par le fanatique nationaliste enragé Avigdor Lieberman qui s'est habilement le faiseur de roi d'Israël.

 Alors que Netanyahou s'est montré assez prudent dans son déploiement des vastes forces militaires israéliennes, nous avons de bonnes raisons de croire qu'une coalition dirigée par Bleu et Blanc et ses généraux des FDI, Lieberman et Netanyahou, pourrait être moins encline à de telles manœuvres. Les composantes du prochain gouvernement israélien sont destinées à se disputer le titre de " M. Sécurité ". Elles seront déterminées à rétablir le " pouvoir de dissuasion " israélien, qui s'est depuis longtemps estompé, et elles insisteront vraisemblablement pour que des mesures contestables soient prises afin d'entraîner la région dans le carnage.

 C'était écrit sur le mur depuis un certain temps. Israël, qui est né pour émanciper les Juifs de la diaspora, pour remplacer le ghetto juif et pour éradiquer la mentalité du ghetto, n'a pas seulement échoué dans sa mission : il est devenu la quintessence même d'un ghetto. Il s'est entouré de colossaux murs de ghetto. Il déteste ses voisins et, ce n'est pas surprenant, il n'est pas aimé en retour.

Le ghetto juif sur la côte palestinienne ressemble, à bien des égards, à son ancêtre est-européen. Les Juifs d'Israël sont unis par leurs sentiments hostiles envers leurs voisins bien qu'ils soient en profond désaccord entre eux sur à peu près tout le reste. Encore une fois, la vieille blague yiddish me vient à l'esprit : "Combien de synagogues faut-il dans un village avec un seul Juif ?   Deux, une pour y aller et une pour la boycotter." Les Juifs sont définis non seulement par ce qu'ils sont ou ce qu'ils croient être, mais aussi par ce qu'ils détestent ou prétendent combattre.

Israël n'est pas troublé par son incapacité à tenir la première promesse sioniste de " civiliser " les Juifs par le biais d'un " retour à la maison ", de devenir " un peuple comme tous les autres ". Depuis plus de trois décennies, Israël se définit comme l'État juif. Israël n'est pas un État de ses citoyens. Israël est l'État des Juifs, tant les Israéliens que la diaspora.  Israël est un État qui applique les lois raciales et a institutionnalisé la discrimination à l'égard du peuple du pays, les Palestiniens.

Contrairement aux Juifs israéliens qui sont divisés dans leur politique, les Palestiniens sont plus unis que jamais et pas seulement à Gaza.  Une fois de plus, la Liste unifiée arabe est le troisième plus grand parti de la Knesset. Si le Likoud et les Bleus et Blancs parviennent à former un gouvernement d'unité nationale, le parti arabe dirigera l'opposition à la Knesset. Le parti arabe n'a pas seulement uni les Palestiniens en Israël, il est aussi le seul parti de gauche au parlement israélien. Il a été dit que le Parti s'est élargi sur le plan électoral mardi parce que les très rares Juifs israéliens qui adhèrent aux valeurs universelles de gauche ont donné leur voix au Parti arabe. Il est plus que symbolique que la seule force politique humaine et universelle dans le ghetto israélien soit un parti palestinien.   

 





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://gilad.online/writings/2019/9/18/nbsp-the-only-jewish-ghetto-in-the-middle-east
Publication date of original article: 18/09/2019
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=27040

 

Tags: Ghetto juifÉlections israéliennes 2019Échec du sionismePalestine/Israel
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.