TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 22/08/2019 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 LAND OF PALESTINE 
LAND OF PALESTINE / Le "Deal du Siècle" : la Mission impossible de Jared Kushner vouée à l’échec
Date of publication at Tlaxcala: 01/06/2019
Original: جاريد كوشنر: جولة يائِسة محكومٌ عليها بالفشل مُسبقًا
Translations available: English 

Le "Deal du Siècle" : la Mission impossible de Jared Kushner vouée à l’échec

Abdelbari Atwan عبد الباري عطوان

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Les Palestiniens et l'opinion arabe n'adhéreront jamais à l'Accord du siècle.

 

 L'Accord du Siècle, par Emad Hajjaj

Une seule conclusion peut être tirée de l'annonce faite mardi à Washington que Jared Kushner, le gendre du président Donald Trump et l'architecte de son " Deal of the Century " au Moyen-Orient, visitera cette semaine le Maroc, la Jordanie et les territoires palestiniens occupés. Quelques jours à peine avant les sommets successifs du Golfe, arabes et islamiques qui doivent se tenir à La Mecque, cela signifie que l'accord s'est heurté à un mur de rejet arabe et islamique, et que la conférence du mois prochain à Manama, capitale du Bahreïn, sur l'adoption de ses dispositions économiques ? est en difficulté. Il s'agit d'une tentative de dernière minute visant à mettre toute l'influence des USA  au service d'une tentative de sauvetage des deux, et elle s'avérera probablement vaine.

M. Kushner dirigera une délégation composée de Jason Greenblatt, envoyé spécial du président pour le Moyen-Orient, et de son représentant spécial pour l'Iran, Brian Hook. Il est susceptible de transmettre des messages destinés à menacer et à faire pression sur la Jordanie et le Maroc pour les obliger à assister au rassemblement de Manama visant à marchander et à liquider la cause palestinienne - un objectif qu'il pense pouvoir être atteint avec de l'argent et des investissements.

Nous ne savons pas qui a chargé Kushner de cette entreprise criminelle, ni comment il a pu imaginer qu'elle pourrait réussir. La Palestine n'est pas un marché immobilier, et ses habitants inébranlables ne se vendront jamais aux offres douteuses de courtiers manifestement malhonnêtes ou pour les milliards de leurs alliés.

Kushner et sa clique se trompent s'ils pensent que les Palestiniens peuvent être forcés de se soumettre en utilisant des blocus et des coupures d'aide pour les affamer, ni par les avions de guerre, missiles et massacres israéliens, ni par la faillite de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés UNRWA. Cela ne fait que montrer leur ignorance. Ils ne savent rien des Palestiniens ni de leur adhésion obstinée à leurs droits, de leur foi inébranlable dans la justice de leur cause et de leur volonté de se sacrifier pour elle.

Kushner, son beau-père Trump, son entourage sioniste intransigeant et son mentor Benjamin Netanyahou imaginent que les Palestiniens attendent avec impatience leurs pots-de-vin en espèces et leurs projets de développement promis, et qu'ils ramperont humblement à leurs pieds et répondront à toutes leurs demandes, tout comme certains de leurs alliés dans le Golfe. Ils sont sur le point de découvrir à quel point ils sont trompés. Ils sont incapables de comprendre que les Palestiniens, comme la grande majorité des Arabes et des musulmans, ont de la dignité et du respect de soi et que la poignée de régimes arabes qui se sont pliés aux USAméricains et ont normalisé leurs relations avec Israël ne sont pas représentatifs - et qu'ils seront inévitablement punis pour cela un jour.

Les Palestiniens ne veulent pas de la "prospérité" promise par Kushner et son Deal, et ne l'ont tout d’abord jamais demandée. Quelle prospérité pourrait-il y avoir sous l'occupation, ou en renonçant à leurs droits fondamentaux et en abandonnant leur pays, dans sa totalité, pour une poignée de dollars toxiques ?

Le président palestinien Mahmoud Abbas a donné le coup de grâce à l'accord du siècle en appelant lundi au boycott de la conférence de Kushner à Bahreïn. Il a déclaré à un rassemblement que l'OLP n'accepterait jamais le résultat de la réunion parce que ses organisateurs vendaient des illusions, et a clairement conseillé aux organisateurs et à leur conférence d'"aller au diable".

La conférence et la tournée de Kushner sont vouées à l'échec. Il suffit de voir la réaction féroce sur les médias sociaux jordaniens lorsqu'un député solitaire, Fawwaz Zoubi, a tweeté que l'accord du siècle pourrait être bon pour la Jordanie. L'opinion publique jordanienne est bien consciente que cet accord empoisonné est le prélude à la création du Grand Israël, au détriment de la Jordanie et du monde arabe tout entier. Ce sentiment est partagé dans toute la région. Les observateurs occidentaux ne devraient pas se laisser induire en erreur par la soumission et la collusion d’une poignée de gouvernements arabes.

 





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://bit.ly/2WghcHJ
Publication date of original article: 29/05/2019
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=26165

 

Tags: Jared KushnerAccord du SièclePalestine/Israël
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.