TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 23/08/2019 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 AFRICA 
AFRICA / Le chemin tortueux de la justice transitionnelle en Tunisie : le procès emblématique des assassins de Fayçal Baraket
Date of publication at Tlaxcala: 21/04/2019
Original: El tortuoso camino de la justicia transicional en Túnez: el emblemático juicio a los asesinos de Faysal Baraket
Translations available: English 

Le chemin tortueux de la justice transitionnelle en Tunisie : le procès emblématique des assassins de Fayçal Baraket

Ricard González Samaranch ريكارد غونزاليس سمرانش

 

En cette matinée ensoleillée du début du mois de mars, dix minutes avant le début du procès, Jamel Baraket se montre optimiste. « Cinq des accusés sont présents ; cette fois, c’est sérieux », a-t-il expliqué aux représentants de quelques organisations de la société civile qui suivent de près l’affaire de son frère Fayçal, une des figures les plus emblématiques des victimes de la répression exercée par la dictature de Ben Ali.

Fayçal Baraket, jeune étudiant et militant islamiste, a été torturé jusqu’à la mort le jour même de son arrestation, le 8 octobre 1991, au commissariat de Nabeul. Mais les autorités ont falsifié le rapport d’autopsie, en mentionnant que son décès était dû à un accident de la route. Un examen ultérieur a démontré qu’il était mort des suites d’une hémorragie interne après avoir été sodomisé avec une barre de fer. Depuis, et en dépit des difficultés, sa famille n’a jamais baissé les bras et reste déterminée à traîner ses bourreaux et leurs complices devant la justice.

Le « procès Baraket » s’inscrit dans le cadre du processus de justice transitionnelle mis en place en Tunisie au lendemain de la révolution de 2011 et se donne pour objectif la réconciliation nationale en révélant la vérité sur les crimes d’État, en indemnisant les victimes et en faisant en sorte que les coupables soient tenus responsables devant la société.

Au cœur de ce processus, l’Instance vérité et dignité (IVD), qui a examiné durant les quatre années de son mandat plus de 62.000 dossiers présentés par les victimes, reconnaît tous les types de mauvais traitements, depuis les licenciements jusqu’aux assassinats ou actes de torture auxquels se livrent les forces de police.

Lire la suite

La famille Baraket sur les escaliers du tribunal de Nabeul : la mère de Fayçal, aux côtés de ses fils Jamel à sa droite, Kaïs et Hatem, à sa gauche.

(Ricard González)

 

 

 

 





Courtesy of Equal Times
Source: https://www.equaltimes.org/el-tortuoso-camino-de-la-justicia?lang=en#.XLwTYI9CfDd
Publication date of original article: 16/04/2019
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=25878

 

Tags: Fayçal BaraketCrimes dictature Ben AliInstance Vérité et Dignité (IVD)Justice transitionelleTunisie
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.