TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 24/03/2019 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 UNIVERSAL ISSUES 
UNIVERSAL ISSUES / Mossad privé à louer
Plongée dans une tentative d'influencer des élections aux USA, en commençant par une petite ville
Date of publication at Tlaxcala: 19/02/2019
Original: Private Mossad for hire
Inside an effort to influence American elections, starting with one small-town race

Translations available: Español 

Mossad privé à louer
Plongée dans une tentative d'influencer des élections aux USA, en commençant par une petite ville

Adam Entous
Ronan Farrow


Translated by  Eve Harguindey

 

Psy-Group a offert ses avatars pour des campagnes d'influence, se vantant de pouvoir planter des idées dans la tête des gens


Illustration de Javier Jaén

Un soir de 2016, Alex Gutiérrez, étudiant de 25 ans au collège communautaire local, était de service au La Piazza Ristorante Italiano, un restaurant huppé de Tulare, dans la vallée de San Joaquin en Californie. Gutiérrez a repéré Yorai Benzeevi, médecin directeur de l'hôpital local, assis à une table avec Parmod Kumar, membre du conseil d’administration de l'hôpital. Ils semblaient être d'humeur festive, vidant des bouteilles de vin cher en riant. Cela a irrité Gutiérrez. Les caïds, pensa-t-il avec dégoût.

Gutiérrez avait récemment rejoint une organisation de Tulare appelée Citizens for Hospital Accountability (Citoyens pour une reddition de comptes de l’hôpital). Le groupe avait accusé Benzeevi de s'enrichir aux dépens de l'hôpital, qui était à court d’argent et dut ensuite se déclarer en faillite. (Les avocats de Benzeevi ont dit que toutes ses initiatives étaient autorisées par le contrat de son entreprise avec l'établissement.) Selon les documents du tribunal, le contrat était extrêmement lucratif pour Benzeevi ; dans un courriel envoyé en 2014 à son comptable, il estimait que son entreprise hospitalière pourrait générer neuf millions de dollars en revenus annuels, outre ses frais de gestion de deux cent vingt-cinq mille dollars par mois. (A Tulare, le revenu médian des ménages était d'environ quarante-cinq mille dollars par an). Le groupe de citoyens avait élaboré un plan ambitieux pour se débarrasser de Benzeevi en éliminant ses alliés du conseil d'administration de l'hôpital.

  

Alex et sa mère Senovia

Vers fin 2016, le groupe faisait pression pour qu'une élection spéciale les débarrasse de Kumar ; s'il était destitué, une majorité du conseil d'administration pourrait annuler le contrat de Benzeevi.

Gutiérrez, diplômé en sciences politiques, était l'un des dirigeants du Club des jeunes démocrates du Collège des Séquoias, et pendant la campagne présidentielle de 2016, il avait participé à un rassemblement pour Bernie Sanders. Gutiérrez a grandi en voyant son père, laitier, travailler par quarts de douze heures, six jours par semaine, et le message de Sanders sur la cupidité des entreprises, l'inégalité des revenus et les maux du système de santé à but lucratif des USA lui a plu. En voyant Benzeevi et Kumar s'amuser à La Piazza, Gutiérrez a éprouvé un fort sentiment d'injustice. Il a passé la semaine entre Noël et le Nouvel An à frapper aux portes et à demander aux voisins de signer une pétition pour un vote révocatoire, qui a finalement recueilli plus de 1100 signatures. Gutiérrez a ensuite demandé à sa mère, Senovia, si elle se présenterait pour le siège de Kumar ; le groupe de citoyens pensait que Senovia, immigrée et assistante sociale, serait une candidate attrayante dans une communauté à environ soixante pour cent hispanique.

 

Yorai Benzeevi

Parmod Kumar

La révocation présentait une menace évidente pour le business de gestion de l'hôpital de Benzeevi et il consulta un cabinet d'avocats de Washington D.C. au sujet de l'organisation d'une campagne pour sauver le fauteuil de Kumar. Un conseiller l'a adressé au Psy-Group, une société israélienne privée de renseignement.

Le slogan du Groupe Psy était "Shape Reality" (Façonner la réalité) et ses techniques comprenaient l'utilisation de fausses identités sophistiquées pour manipuler ses cibles. Le Groupe Psy faisait partie d'une nouvelle vague de sociétés de renseignements privées qui recrutaient dans les rangs des services secrets israéliens, se décrivant comme des " Mossad privés ". Les plus agressifs de ces cabinets semblaient prêts à faire à peu près n'importe quoi pour leurs clients.

 

Le Groupe Psy s'est démarqué de plusieurs de ses concurrents parce qu'il ne s'est pas contenté de recueillir des renseignements ; il s'est spécialisé dans la diffusion de messages sous couverture pour influencer les croyances et les comportements des gens. Ses agents ont profité des innovations technologiques et d'une surveillance gouvernementale laxiste. "Les médias sociaux vous permettent d'atteindre pratiquement n'importe qui et de jouer avec leur esprit ", dit Uzi Shaya, un ancien haut responsable des services de renseignements israéliens. "Tu peux faire ce que tu veux. Tu peux être qui tu veux. C'est un endroit où l'on fait la guerre, où l'on gagne des élections et où l'on encourage la terreur. Il n'y a pas de régulations. C'est un no man's land."

Lire la suite





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://www.newyorker.com/magazine/2019/02/18/private-mossad-for-hire
Publication date of original article: 16/02/2019
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=25412

 

Tags: Espions israéliensCyberguerreMossadPsy-GroupTerrogenceIsraël/USAOpérations PsychologiquesBDSCréation d'avatarsHasbaraDésinformation
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.