TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 23/08/2019 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EUROPE 
EUROPE / Le Parlement européen ignore les décisions de la Cour de Justice de l'UE
et adopte l'Accord de pêche avec le Maroc incluant le Sahara occidental
Date of publication at Tlaxcala: 13/02/2019
Original: European Parliament disregards Court rulings and adopts fishing deal with Morocco including Western Sahara
Translations available: Español 

Le Parlement européen ignore les décisions de la Cour de Justice de l'UE
et adopte l'Accord de pêche avec le Maroc incluant le Sahara occidental

Western Sahara Resource Watch

 

Malgré quatre décisions consécutives de la plus haute juridiction de l'Union européenne déclarant une telle pratique illégale, le Parlement européen vient de voter en faveur de l'accord de pêche UE-Maroc qui sera appliqué aux eaux du Sahara Occidental occupé. 

cadec.jpg

 

Le président de la Commission  de la pêche, Alain Cadec (Les Républicains, Saint-Brieuc, Parti populaire européen), grand "ami du Maroc", a incité d'autres eurodéputés à voter en faveur de l'accord controversé

En début d'après-midi du 12 février, le Parlement européen a donné son accord à un nouvel accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable avec le Maroc, qui sera mis en œuvre principalement au Sahara Occidental occupé, soit en dehors des frontières internationalement reconnues du Maroc.

Le peuple du Sahara Occidental n’a pas consenti à l’accord par le biais de sa représentation reconnue par l’ONU, le Front Polisario. Des groupes de la société civile sahraouie ont exprimé leur opposition à l'accord à plusieurs reprises. La semaine dernière, 98 organisations sahraouies ont adressé un courrier aux membres du Parlement européen leur demandant de rejeter l'accord.

Des Sahraouis se sont rassemblés devant le Parlement de Strasbourg le 12 février pour protester contre l'accord de pêche

En février dernier, l'UE avait déclaré que la pratique consistant à appliquer dans les eaux du Sahara occidental l'accord de pêche entre UE-Maroc était une violation du droit international, en particulier du principe de l'autodétermination.

"Le double standard est incroyable. Un jour, nous observons des politiciens de l'UE qui défendent un État de droit et la démocratie dans des pays comme la Hongrie et le Venezuela. Le lendemain, ces mêmes politiciens votent ouvertement pour ignorer les décisions de la plus haute juridiction de l'UE. Dites-nous quelle est la différence ? L’UE n’a pas le droit - légalement et éthiquement - de voler le poisson au peuple sahraoui en partenariat avec ses occupants marocains. ", a déclaré Sara Eyckmans, coordinatrice de Western Sahara Resource Watch.

Ces derniers jours, le peuple du Sahara Occidental a suscité beaucoup d’attention. La semaine dernière, Freedom House a qualifié le Sahara Occidental de territoire des moins libre du monde dans son rapport annuel Freedom in the World. Vers la même époque, International Crisis Group a ajouté le Sahara Occidental à sa liste des points chauds des conflit en Afrique. Hier, Human Rights Watch, principale ONG de défense des droits de l'homme, a lancé un appel direct à tous les membres du Parlement européen, leur demandant de soumettre l'accord à la Cour de justice de l'UE pour de graves préoccupations concernant sa compatibilité avec le droit international humanitaire appliqué à un territoire occupé.

Au mépris total de ses préoccupation et de la propre juridiction de l'UE, 415 députés ont voté en faveur de l'accord, tandis que 189 se sont opposés et 49 se sont abstenus. WSRW publiera plus tard les noms de ces personnes qui ont soutenu l’accord illégal couvrant les eaux au large du territoire occupé.

Avant que l'accord lui-même ne soit voté, le Parlement avait voté sur une proposition présentée par un groupe de 110 députés européens visant à renvoyer l'accord à la Cour européenne afin d'obtenir un avis consultatif sur son cadre juridique. Cette proposition a été rejetée par 410-189 voix et 36 abstentions.

La Cour de justice de l'UE a été saisie de cinq affaires différentes. Voir ici la chronologie des cas.

 

 





Courtesy of WSRW
Source: https://www.wsrw.org/a105x4455
Publication date of original article: 12/02/2019
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=25364

 

Tags: Accords de pêche UE-MarocSahara occidental occupéOccupation marocaineCour de Justice UEUErope
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.