TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 23/03/2019 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 ABYA YALA 
ABYA YALA / Moscou envoie des bombardiers au Venezuela : message bien reçu à Wasington
Date of publication at Tlaxcala: 19/12/2018
Original: Russian deployment to Venezuela served the purpose
Translations available: Português/Galego 

Moscou envoie des bombardiers au Venezuela : message bien reçu à Wasington

MK Bhadrakumar

Translated by  Avic

 

Le bref déploiement de deux bombardiers stratégiques russes Tupolev Tu-160 ‘Blackjack’ au Venezuela la semaine dernière est devenu un événement sensationnel. Il s’agit en effet d’une démonstration des prouesses de plus en plus nombreuses de l’armée russe qui a été restaurée sous la direction du président Vladimir Poutine. Les Blackjack sont apparus plus d’une fois dans le ciel syrien et ont récemment survolé l’Alaska. Maintenant, ils traversent le Pacifique.

Les Blackjack au Venezuela

Les deux bombardiers à capacité nucléaire ont atterri au Venezuela le 10 décembre. Le Tu-160 Blackjack est un bombardier lourd supersonique à géométrie variable, conçu pour frapper des cibles stratégiques avec des armes nucléaires et conventionnelles dans les théâtres d’opérations continentaux. D’une certaine manière, Moscou a donné à Washington un « avant-goût » du monde de demain si les USA se mettent à déchirer les pactes de maîtrise des armements et tentent de modifier l’équilibre stratégique mondial en leur faveur.

Certes, la mise au rebut du Traité FNI par les USA ouvre la porte à des déploiements par eux de missiles de portée intermédiaire ciblant la Russie à partir de la partie européenne ainsi que de l’Extrême-Orient. Poutine a déclaré que la Russie répondra de manière adéquate pour relever le défi américain.

Washington a bien reçu le message. Le secrétaire d’État Mike Pompeo a tweeté : « Les Russes et les Vénézuéliens devraient voir les choses en face : deux gouvernements corrompus gaspillant les fonds publics et étouffant la liberté pendant que leurs peuples souffrent. » Le Kremlin a rapidement réagi en déclarant que les remarques de Pompéo étaient « inacceptables » et « très peu diplomatiques pour un secrétaire d’État ». Le porte-parole Dmitry Peskov a déclaré que les USA n’avaient pas à critiquer l’argent dépensé pour des exercices, affirmant qu’il suffirait de la moitié du budget US de la défense pour nourrir toute l’Afrique.

L’influent quotidien russe Nezavissimaïa Gazeta a rapporté mercredi que la mission des bombardiers stratégiques Tu-160 pourrait avoir quelque chose à voir avec un plan russe visant à établir une présence militaire à long terme dans les Caraïbes. Le quotidien a laissé entendre que ce sujet avait été pris en compte lors de la récente visite du président vénézuélien Nicolas Maduro à Moscou. Fait intéressant, les deux bombardiers stratégiques russes ont également effectué un exercice de 10 heures dans les Caraïbes, accompagné en partie de jets vénézuéliens.

Le Venezuela tient à maintenir des relations étroites avec la Russie. Lors de la récente visite de Maduro à Moscou, des accords ont été signés concernant de nouveaux investissements russes dans l’industrie pétrolière vénézuélienne et un milliard de dollars dans l’exploitation minière, en particulier l’or connexe. (On estime que le Venezuela possède les plus importants gisements d’or au monde.) Le gouvernement russe et le géant pétrolier Rosneft auraient prêté au Venezuela quelque 17 milliards de dollars depuis 2006, ce qui est une bouée de sauvetage essentielle pour le gouvernement de Maduro. En revanche, pour Moscou, l’alliance avec le Venezuela est importante, car ce sont deux grands pays producteurs de pétrole. Lors de la rencontre avec Maduro, Poutine a fait une référence voilée au programme US de changement de régime à l’égard du Venezuela, affirmant que la Russie condamnait « toute mesure liée au terrorisme et toute tentative visant à changer la situation en utilisant la force ».

Venezuela 20181215

La toile de fond des tensions usaméricano-russes entre également en jeu. Ces derniers temps, les USA ont nargué la Russie – attaques de drones sur des bases russes en Syrie, escalade du conflit provoquée par l’Ukraine dans la mer d’Azov, ultimatum de Washington menaçant d’abroger le Traité FNI avec la Russie, qui interdit aux deux pays de développer et déployer des missiles nucléaires à courte et moyenne portée, et ainsi de suite. Rien que durant les 7 à 10 derniers jours, les USA ont intensifié les tensions militaires en effectuant un survol  » spectaculaire  » de l’Ukraine avec un avion de surveillance. Le Pentagone l’a décrit allègrement comme un geste destiné à « réaffirmer l’engagement des USA envers l’Ukraine » et « la sécurité des nations européennes ». Une fois de plus, la marine US a envoyé un destroyer à missiles guidés dans la mer du Japon, près de la base de la flotte russe dans le Pacifique, et c'est la première fois en 35 ans depuis l’apogée de la guerre froide qu’une telle chose se produit. Pendant ce temps, le Pentagone se prépare à envoyer un autre navire de guerre en mer Noire au large de l’Ukraine.

L’arrivée d’avions russes à Caracas indique probablement que la Russie peut également répondre en nature. La grande question est de savoir si la mission des Blackjack au Venezuela signifie un changement dans la position stratégique russe en tant que telle. Il y a deux jours, lors d’une conférence de presse, Maduro a déclaré que sa rencontre avec Poutine était  » la réunion la plus utile de ma carrière. Nous avons renforcé le processus de coopération entre la Russie et le Venezuela dans le domaine de la coopération militaro-technique. » Mais alors, Maduro s’adressait à son public national.

Les dirigeants russes ont soigneusement évité les surtensions stratégiques telles que celles qui ont épuisé les ressources de l’ex-Union Soviétique. L’approche de Poutine consiste à continuer à améliorer le pouvoir de dissuasion de la Russie et à prévenir l’érosion de l’équilibre stratégique de manière rentable sans entrer en confrontation avec les USA, tout en progressant efficacement dans la perspective de sa politique étrangère. Jusqu’à présent, Poutine a connu un succès extraordinaire.

Le Venezuela est plongé dans une crise économique profonde, due en grande partie aux sanctions imposées par les USA. Ce que la Russie (et la Chine) peuvent et doivent faire est de soutenir le Venezuela par le commerce et les investissements (ce qu’ils font peut-être déjà.) La mise en place d’une base militaire dans les Caraïbes ne peut être une priorité pour la Russie. Cela dit, Moscou a pris une initiative intelligente en déployant brièvement deux bombardiers stratégiques Tu-160 dotés de capacités nucléaires dans l’arrière-cour des USA (accompagnés d’un avion de transport AN-124 et d’un avion Il-62, ainsi que de 100 pilotes et d’autres membres du personnel russe). Et il a attiré l’attention de la Maison Blanche sur le fait que les Cold Warriors de l’Administration en sont encore à leur vieux jeu qui consiste à titiller l’ours, et que la patience des Russes s’épuise. Il est intéressant de noter que la Maison Blanche est intervenue pour préciser : «Nous avons parlé à des représentants de la Russie et avons été informés que leurs avions militaires, qui ont atterri au Venezuela, partiront vendredi et rentreront en Russie ».

Les relations russo-US traversent une période extraordinaire. Moscou est aux prises avec la fameuse question de Kissinger : « À qui dois-je m’adresser si je souhaite parler à l’Europe ? ». Le fait est qu’il existe de multiples centres de pouvoir à l'intérieur du boulevard périphérique de Washington. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, y a peut-être fait allusion quand il a déclaré plus tôt aujourd’hui que Moscou est toujours convaincu qu’une réunion au sommet entre Poutine et Trump est « également nécessaire pour les deux parties ».





Courtesy of Réseau international
Source: https://indianpunchline.com/russian-deployment-to-venezuela-served-the-purpose/
Publication date of original article: 14/12/2018
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=24965

 

Tags: Bombardiers Tu-160 BlackjackVenezuela-RussieGuerre Froide 2.0Impérialisme US
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.