TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 17/12/2018 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EUROPE 
EUROPE / Tentative de putsch contre Sahra Wagenknecht dans le parti allemand La Gauche
Gregor Gysi tire les ficelles, Thomas Nord gesticule
Date of publication at Tlaxcala: 14/11/2018
Original: Putsch-Versuch gegen Wagenknecht
Gregor Gysi zieht Strippen, Thomas Nord hampelt daran


Tentative de putsch contre Sahra Wagenknecht dans le parti allemand La Gauche
Gregor Gysi tire les ficelles, Thomas Nord gesticule

Ulrich Gellermann

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Thomas Nord, membre du Bundestag du parti La Gauche, semble avoir récemment posé la question fatidique : Sahra Wagenknecht doit quitter immédiatement le groupe parlementaire, sinon il démissionnera.

Intrigues, guéguerre - RABE, Octobre 2017

Juste Nord ? Car Thomas Nord fait actuellement l'objet d'une procédure visant à l'exclure du parti. Nord, qui adhère à la croyance étonnante qu'il est plus important pour le partie La Gauche que la star des médias Sahra Wagenknecht, avait décrit son camarade Michael von Klitzing, membre du parlement du district de Cloppenburg, comme "un petit sale malfrat sale" via Facebook. Von Klitzing l'a donc accusé de "jargon nazi" - car les nazis aimaient qualifier leurs ennemis de vermine. Mais Thomas Nord ne s'est pas contenté d'insulter l'auteur-compositeur Diether Dehm et le militant pour la paix Alexander Neu, tous deux membres du Parti La Gauche. La demande d'exclusion du corbeau a été soumise à la Commission fédérale d'arbitrage.

 

"Les mots de Gysi ont du poids"-Kostas Koufogiorgos, 2016

Ce qui pourrait bien être une affaire interne pour le parti est en train de se transformer en une affaire politique sérieuse. Parce que, bien sûr, divers médias ont repris avec empressement l'attaque de M. Nord. La langue nazie dans le parti de gauche : Cela convient à tous ceux qui aiment assimiler la gauche  à la droite à chaque occasion. De plus, l'attaque verbale de Thomas Nord avec sa nouvelle initiative anti-Wagenknecht s'est révélée être une partie d'une campagne de scission : Les membres du partis Dieter Dehm et Alexander Neu sont des amis de Sahra Wagenknecht. Contrairement à Gregor Gysi. L'égocentrique Gysi est en désaccord avec Sahra Wagenknecht depuis qu'elle a décrit l'UE comme un "pouvoir néolibéral, militariste et largement antidémocratique" dans le débat sur le programme électoral européen de gauche. Même si cela correspond aux faits, Gysi voulait absolument un affaiblissement de cette formulation. Devant diverses caméras, l'ancienne star du parti a déclaré : "Pour nous, internationalistes de gauche, il n'y a pas de retour à l'ancien État-nation. Nous devons être les partisans de l'intégration européenne." Bien qu'aucun de ses camarades n'ait plaidé en faveur d'un retour à l'État-nation, c'est une calomnie vraiment moche qui a encore un effet aujourd'hui.

"Le mouvement Wagenknecht-Lafontaine est-il national-socialiste ?", demande un plumitif sioniste dans le Bild de Springer

L'accusation de "nationalisme" est toujours encaissée par Sahra Wagenknecht dans la discussion interne du parti quand elle demande une réponse à la question ouverte des réfugiés : Combien des millions de personnes en Afrique  qui considèrent la fuite vers l’Europe  comme un moyen de sortir de leur situation sociale devraient donc venir en Allemagne ? Lorsque Wagenknecht a qualifié la vague revendication de l'action #indivisible d'ouverture des frontières pour tous d'"irréaliste", c'est justement le naziphone Nord qui a demandé sa démission. Alors que la menace du Nord est plutôt perçue comme du vent, une action clandestine de Gregor Gysi semble plus dangereuse pour l'existence du parti. Gysi veut discuter avec des personnes de confiance dans le Brandebourg comment mettre fin à l'alliance entre Wagenknecht et Dietmar Bartsch. Ces dernières années, ils ont tous les deux tenu ensemble les ailes divergentes de la Gauche  en tant que co-présidents du groupe parlementaire. Un exploit remarquable.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_19292.jpg

Oskar (Lafontaine) et Gregor (Gysi) : "Tant de rage, tant de haine !"-Andreas Prüstel, 2018

 

Si Gysi réussit à séparer le duo Wagenknecht-Bartsch, alors un plan élaboré par le petit malin de Berlin depuis le Congrès de La Gauche à Göttingen (2012) pourrait se réaliser : la division du parti. Des mois avant ce congrès, Gysi avait déjà identifié dans la faction du Bundestag les fortes divergences entre les membres de l'Est et de l'Ouest que l'appareil médiatique allemand utilisait depuis des mois comme une arme contre le parti : il y aurait de bons réformateurs de gauche, venant de l'Est et de méchants  révolutionnaires, venant de l'Ouest. Au lieu de rejeter les bêtises délibérées des médias, Gysi revendique la "haine" entre l'Est et l'Ouest dans la Gauche, pour en arriver à cette conclusion : "Il vaudrait mieux alors se séparer équitablement que de continuer à mener un mariage raté à tous égards avec des entourloupes, des médisances et des, dénonciations". Ce n'est qu'avec un brillant discours d'Oskar Lafontaine que la division a pu être évitée à l'époque : "Il n'y a aucune raison de prononcer le mot division".

Divisés, par Paolo Calleri, 2012

Les électeurs de la Gauche le voient aussi de cette façon : dans une étude récente de l'Institut INSA-Consulere, 80 pour cent d'entre eux se sentent représentés dans leurs intérêts par Sahra Wagenknecht. Seulement dix pour cent des sondés croient qu’elle ne représente pas leurs intérêts. 46 pour cent des participants à l'enquête estiment que Dietmar Bartsch représente leurs intérêts, 22 pour cent déclarent qu'il ne représente pas leurs intérêts. En ce qui concerne Katja Kipping, 40 pour cent des participants à l'enquête disent qu'elle représente leurs intérêts, 30 pour cent ne pensent pas que Katja Kipping représente leurs intérêts. Katja Kipping et Dietmar Bartsch sont beaucoup moins connus des électeurs de gauche que Sahra Wagenknecht. C'est probablement l'une des raisons pour lesquelles la sectionde Basse-Saxe de La Gauche a rapidement décidé de rejeter toutes les demandes de destitution de Mme Wagenknecht – le SPIEGEL a spéculé à ce sujet à l'occasion de la misérable tentative de Thomas Nord de le faire.

La question fatidique de Thomas Nord - "Elle ou moi" – trouvera comme réponse de l'histoire une contre-question : Qui était Thomas Nord ? La question du Si, du Quand et du Comment de la division de la Gauhe sera clarifiée dans les prochains mois. Le parti La Gauche peut déjà être considéré comme un apport positif à l'histoire récente de l'Allemagne : Il s'agissait d'une tentative importante pour transformer la défaite de la gauche - effondrement de la RDA, décadence du SPD et adaptation des Verts - en une renaissance. Temporairement, cette tentative a été couronnée de succès. Et Gregor Gysi y a longtemps contribué. Aujourd'hui, l'homme devient un exemple terrible de la façon dont on peut utiliser son cul pour renverser ce que l’on a construit avec ses mains.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_19291.jpg

 Wagenknecht et Gysi, par Tiede, 2015

 

 

 





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://www.rationalgalerie.de/kritik/putsch-versuch-gegen-wagenknecht.html
Publication date of original article: 12/11/2018
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=24634

 

Tags: La Gauche allemandeSahra WagenknechtDivision Est-OuestThoms NordGregor GysiOskar LafontaineAllemagneMédiamensonges
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.