TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 21/11/2018 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 AFRICA 
AFRICA / Victoire du peuple sahraoui à l'ONU
Date of publication at Tlaxcala: 06/11/2018
Original: Victoria del pueblo saharaui en la ONU

Victoire du peuple sahraoui à l'ONU

José Antonio Gómez

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

La majorité des membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ont appuyé sans équivoque le droit inaliénable du Sahara occidental à l'autodétermination.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_15325.jpg

Le peuple sahraoui a remporté une nouvelle victoire à l'ONU en obtenant de la grande majorité des membres du Conseil de sécurité la reconnaissance sans équivoque du droit à l'autodétermination du Sahara occidental. Une fois de plus, le Royaume du Maroc subit le contrecoup de la logique qui le conduit à se retrouver seul face aux justes revendications d'un peuple que l'Espagne a laissé en plan avec les Accords de Madrid, un document signé par Juan Carlos de Borbón.

En principe, l'Accord tripartite de Madrid avait transféré l'administration du territoire du Sahara occidental au Maroc et à la Mauritanie. Mais l'ONU n'a jamais validé juridiquement cet accord et il a été sévèrement remis en question par le Secrétaire général des affaires juridiques des Nations Unies dans un avis sévère de 2002, un document élaboré sur la base de la signature d'accords pétroliers par le Maroc. De plus, l'ONU n'a jamais reconnu l'administration du Sahara par la Mauritanie et le Maroc et continue de considérer le territoire sahraoui comme étant en attente d’être décolonisé par l'Espagne. La réalité est donc que la souveraineté sur le Sahara reste espagnole.

Malgré cela, les relations entre l'Espagne et le Maroc et, surtout, celles entretenues par les familles qui occupent les sommets des États respectifs, prennent toujours le pas sur les besoins et les justes revendications du peuple sahraoui. Diario16 a publié les détails sur la manière dont le Ministère des Affaires Etrangères a donné la priorité aux relations avec le royaume alaouite lors de la rédaction d'un rapport pour que le Bureau du Congrès refuse d'organiser une série d'événements au Parlement espagnol qui traiteraient des questions liées aux problèmes des citoyens du Sahara occidental.

Ce qui s'est passé au Conseil de sécurité est très important pour l'avenir du peuple sahraoui. Le représentant des USA a été très clair et a envoyé un message direct au Maroc : « Premièrement, il ne peut plus y avoir de statu quo au Sahara Occidental, et deuxièmement, nous devons soutenir pleinement l'Envoyé personnel Köhler dans ses efforts pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l'autodétermination du peuple du Sahara occidental ».

Par ailleurs, le Maroc a été appelé par le Conseil de sécurité à reprendre les négociations qui s'ouvriront début décembre sans aucune condition préalable. La demande par le Conseil de sécurité et Washington d’une relance du processus politique s'adresse expressément au Maroc, qui a jusqu'ici sapé tous les efforts de reprise des négociations. Le Front Polisario, pour sa part, a réaffirmé à plusieurs reprises sa volonté de participer au processus de liquidation sans conditions préalables. La Russie, la Suède, le Royaume-Uni, l'Ethiopie, la Bolivie et de nombreuses autres délégations ont réaffirmé leur soutien à une solution qui donne au peuple sahraoui le droit de parler de l'avenir de son territoire.

Et face à ce tollé international, que font le ministère espagnol des Affaires étrangères et l'Union européenne ? Ils continuent à maintenir une neutralité afin de ne pas nuire aux relations avec le Maroc alors que le peuple sahraoui continue à vivre dans des camps de réfugiés dans le désert algérien parce qu'il ne peut retourner sur ses terres : il n’y trouverait que la répression d'un régime dictatorial qui occupe et pille illégalement les ressources d'un territoire qui, légalement, ne lui appartient pas.

 





Courtesy of Tlaxcala
Source: http://diario16.com/victoria-del-pueblo-saharaui-la-onu/
Publication date of original article: 04/11/2018
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=24526

 

Tags: Sahara occidental occupéOccupation marocaineConseil de Sécurité ONUEspagne-MarocUErope-MarocAutodétermination Sahara occidental
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.