TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 24/04/2018 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 UNIVERSAL ISSUES 
UNIVERSAL ISSUES / Conduire l’Italie hors du système de guerre tant qu’il est encore temps
Date of publication at Tlaxcala: 17/04/2018
Original: Portare l’Italia fuori dal sistema di guerra finchè siamo in tempo
Translations available: English 

Conduire l’Italie hors du système de guerre tant qu’il est encore temps

Comitato No Guerra No Nato

 

L’attaque de missiles menée par les USA, LA Grande-Bretagne et la France contre la République Arabe Syrienne, État souverain membre des Nations Unies, viole la plus élémentaire règle du droit international.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_18366.jpg

C’est un crime de guerre commis par les agresseurs sur la base d’une accusation, adressée au gouvernement syrien, qui s’est révélée fausse. Des preuves irréfutables existent que l’attaque chimique à Douma a été une mise en scène organisée par les services secrets occidentaux. Ce n’est pas un hasard si les USA, la Grande-Bretagne et la France ont lancé les missiles contre la Syrie au moment où arrivaient les inspecteurs de l’ONU.
  
L’Italie, même si elle n’a pas directement participé à l’agression, à la différence de 2011 où elle l’avait fait contre la Libye, en partage la responsabilité. L’opération de guerre a été dirigée et appuyée par les commandements et les bases USA/OTAN en Italie.

L’OTAN, dont l’Italie est membre, a officiellement déclaré son propre appui à cette action guerrière effectuée par les trois plus grandes puissances de l’Alliance.

On ne sait pas encore quelles seront les conséquences de cet acte de guerre, accompli volontairement contre la Russie intervenue en soutien de la République Arabe Syrienne, État que les USA et l’OTAN veulent démolir comme ils l’ont déjà fait avec l’État libyen il y a sept ans.

Il est dans tous les cas certain qu’en poursuivant dans cette voie, on va à la catastrophe.

Que faire ? En Italie il n’y a qu’une façon de contribuer à désamorcer cette désastreuse escalade : refuser que notre territoire national soit utilisé comme une sorte de porte-avions pour les guerres USA/OTAN en Méditerranée.

Il faut pour cela se battre pour que notre territoire national soit libéré de la présence des commandements et bases y compris nucléaires USA/OTAN ; pour que l’Italie, sur la base de l’Article 11 de sa Constitution, sorte de ce système de guerre.

Il n’y a qu’une façon de faire cela : sortir de l’OTAN en assumant le statut de pays souverain et neutre.

 





Courtesy of Comaguer
Source: https://tinyurl.com/y7526lz8
Publication date of original article: 14/04/2018
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=23195

 

Tags: Guerre contre la SyrieGuerres impérialistesUSARoyaume-UniFranceOTANItalie
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.