TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 19/02/2018 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 UNIVERSAL ISSUES 
UNIVERSAL ISSUES / Dieselgate
Tests sur les animaux : les vrais cobayes de l’industrie automobile, c’est nous
Date of publication at Tlaxcala: 31/01/2018
Original: Abgastest an Menschen: Die Straße ist dreckiger als das Labor

Dieselgate
Tests sur les animaux : les vrais cobayes de l’industrie automobile, c’est nous

Malte Kreutzfeldt

Translated by  Courrier international

 

Les révélations à propos des tests menés ces dernières années par les constructeurs allemands sur des singes et des humains suscitent une onde de choc dans le pays. Pourtant, le pire reste la pollution qui frappe l’homme de la rue, note le quotidien berlinois

Les tests sur les animaux et les êtres humains par lesquels l’industrie automobile allemande entendait démontrer l’innocuité des gaz d’échappement des moteurs diesel sont sans conteste répugnants et le fait d’irresponsables. À la différence des expériences menées dans de nombreux domaines de la médecine, dont le bénéfice potentiel à tirer peut l’emporter sur les inconvénients, Volkswagen, BMW et Daimler ne cherchaient pas ici à faire surgir la vérité. Il s’agissait pour eux de promouvoir des véhicules apparemment propres, à en croire les tests et l’expérimentation animale, mais qui en réalité demeurent sales sur les routes.

Dans le même temps, on s’étonne quelque peu de l’énorme tollé que suscitent ces tests réalisés sur 10 singes et 25 hommes. Bien que ces expériences soient choquantes, le plus grand scandale reste l’expérimentation à laquelle l’industrie automobile se livre depuis des années sur une grande partie de la population.

Dieselgate: les nouveaux feux de signalisation, par Enrico Bertuccioli

Non respect des normes européennes

Si les sujets des tests de laboratoire n’inhalaient que des gaz d’échappement purifiés pendant quelques heures, l’homme de la rue, lui, respire depuis des années des quantités d’oxydes d’azote bien supérieures aux normes autorisées par l’Union européenne (UE).

Et, contrairement à ce qui se passe en laboratoire, les résultats sont clairs : le non-respect par les véhicules à moteur diesel du seuil d’oxydes d’azote autorisé provoque, selon les calculs des scientifiques européens, plus de 11 000 décès prématurés par an en Europe.

Or si les tests en laboratoire sont aujourd’hui sources d’une condamnation de la classe politique et d’excuses de la part des industriels, celui grandeur nature qui se déroule dans la rue continue à être accepté. Les constructeurs automobiles se refusent toujours fermement à faire en sorte que leurs véhicules respectent les normes de l’UE – alors que ce serait possible. Et les responsables politiques non seulement laissent faire, mais s’opposent par tous les moyens juridiques possibles à la seule mesure qui permettrait de lutter efficacement contre la pollution de l’air : l’interdiction de circuler pour tous les véhicules qui dépassent les normes autorisées en fonctionnement réel.

Défaillance des politiques

On ne peut malheureusement pas s’attendre à ce que les choses changent rapidement si un nouveau gouvernement de grande coalition se met en place [à Berlin]. Les espoirs se portent plutôt sur le Tribunal administratif fédéral, qui doit trancher en dernière instance, en février, sur les interdictions de circulation. En revanche, ce serait un grand pas politique si ce scandale débouchait sur un scepticisme accru envers les constructeurs automobiles et les scientifiques qu’ils financent et qui sont intervenus comme témoins à décharge auprès de la commission d’enquête. On nous trompe et on nous ment à tous les étages sur le diesel – et pas seulement concernant les tests insensés menés sur les animaux.





Courtesy of Courrier international
Source: http://www.taz.de/Kommentar-Abgastest-an-Menschen/!5477881/
Publication date of original article: 29/01/2018
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=22591

 

Tags: DieselgateIndustrie automobile allemandeTous cobayesPollution automobilesAllemagne
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.